Maisons de vacances narbonnaises

Si la France n’a pas été épargnée par le virus, l’Occitanie et le Languedoc ont été moins touchés que Paris et sa région ou encore que l’Est de la France. Nous avons passé presque deux mois dans nos maisons de vacances narbonnaises sans voir personne et pratiquement sans nous déplacer puisque nous ne sommes allé à Narbonne que trois fois. Il nous semblait très important de bien respecter les règles de confinement. Nous avons donc eu du temps pour nous occuper de nos maisons de vacances proches de Narbonne et de nos jardins. Nos clients nous ont beaucoup manqué car notre saison n’a pas pu commencer normalement. Nous ne pouvions même pas nous promener le long du canal du Midi, ni aller à Carcassonne, ni profiter des plages de Gruissan ou de Leucate. A un moment où normalement les touristes arrivent toute la Narbonnaise s’est endormie. Notre plaisir a don été infinie lorsqu’il a été possible de ressortir et de revoir des amis. Nous avons décidé pour fêter cela, non pas d’aller à la plage mais de rejoindre un lieu idéal pour marcher. En partant du Domaine de Puychene il faut rejoindre Narbonne, emprunter la rocade sud, prendre la direction de Gruissan par l’écluse de Mandirac. C’est une très jolie route qui longe le canal de la Robine et des rizières où l’on peut voir, parfois, des cigognes. A l’entrée de Gruissan il ne faut pas franchir le canal qui mène à la plage des Chalets mais prendre à droite vers le salin de l’île Saint-Martin, passer les cabanes de pêcheur de l’Ayrolle et aller se garer sur le parking du Château Bel Evêque de Pierre Richard. Il faut ensuite emprunter le circuit pédestre des Goules qui offre de belle vues sur l’étang de l’Ayrolle. Nous avons bu notre premier verre de rosé de l’année pour un pique-nique bien mérité avant de rentrer dans nos maisons de vacances narbonnaises.

Article précédent
Un paradis pour les marcheurs
Article suivant
Du domaine de Puychene à Carcassonne
Menu